Propecia / Finastéride

Finastéride / Propecia

inhibiteur de la 5-alpha-réductase (enzyme permettant la conversion de la testostérone en dihydrotestostérone), actuellement utilisé dans le traitement des manifestations de l’hypertrophie de la prostate, réduirait en traitement préventif le risque de cancer de la prostate.
 
Le finastéride est un inhibiteur de la 5-a-réductase, notamment de type 2, présente au niveau du tractus urogénital mâle. En inhibant sélectivement la transformation de la testostérone en dihydrotestostérone, il laisse intact l’effet de la testostérone sur la force musculaire et la libido, et réduit celui de la dihydrotestostérone dont il inhibe la synthèse.
 
La FDA annonce dans un communiqué (ICI) le changement des mentions légales des inhibiteurs de la 5 alpha reductase incluant Proscar et Avodart (finasteride et dutasteride).
Ces mentions légales avertissent désormais du risque accru qu'un cancer de la prostate de haut grade soit diagnostiqué sous ces traitements.
 
Effets secondaires : impuissance, baisse de la libido, dysfonction érectile, cancer de la prostate, dépression, suicide…
 
effets secondaires
 
Propécia victime
facebook
 
PROPECIAHELP effets secondaires info & forum
 
propecia
Parmi ceux qui souffrent de ces effets, on ne sait pas combien seront impuissants à vie
 
Un objectif secondaire est d’accroître la sensibilisation du public à l’échelle mondiale sur les PSF.
 
Produits dangereux, effets secondaires désastreux
 
 
–  Pierre a pris Propecia durant quelques mois il y a plusieurs années et avait arrêté dès l’apparition des effets secondaires. Au-delà de l’impuissance, son sexe s’est réduit à n’être qu’« un bout de peau entre ses jambes ».  Il a tout perdu, compagne, amis… Incapable de se concentrer sur une tâche et de nouer des relations sociales, ce jeune ingénieur n’attend plus désormais que la validation de son dossier d’adulte handicapé.
– Loïc perdait ses cheveux, son dermatologue lui a prescrit du finastéride. Il en constate les effets secondaires au bout de quelques semaines : très tôt, trop tard. Depuis l’arrêt du traitement ce ne sont que douleurs aux testicules et aux seins, il ne ressent plus rien à partir du ventre jusqu’à la moitié des jambes, son pénis se déforme et ne fonctionne plus. Il vit dans un état permanent de fatigue, de pertes de mémoire, le brouillard a gagné son cerveau, la dépression le gagne
– Nathan s’est vu prescrire Propecia pour la chute de ses cheveux, il a suivi le traitement sur plusieurs années. Souffrant d’une libido en berne, d’impuissance, de douleurs musculaires, d’insomnies, de pertes de mémoire, il arrête le médicament. En vain. Pire, un kyste cancéreux s’est développé dans l’un de ses testicules, son médecin confirme le lien avec la prise de finastéride. Il se fait opérer, mais ne sait s’il doit engager une chimio avec tous les risques induits pour tenter de préserver l’autre testicule. Sa vie de couple s’est terminée, la dépression s’installe.
– Steven enfin était américain, mais néanmoins membre de notre groupe Facebook. Nous n’avions plus de ses nouvelles depuis plusieurs mois, ce qui nous laissait espérer une rémission et nous réjouissait. Récemment la nouvelle est tombée : il s’est suicidé en février de cette année.
 
J’ai toujours cru qu’il était IMPOSSIBLE d’arrêter de dormir complètement mais j’avais tort. Le syndrome post-finastéride m’a frappé en décembre 2014. Je suis devenu instantanément impuissant mais j’ai aussi arrêté de dormir totalement pendant quatre mois. Je suis ensuite allé à l’hôpital pendant deux mois et ils ont rétabli un sommeil normal avec du remaron et de la nortriptyline tous les soirs. Mais les médicaments ont cessé de fonctionner en décembre 2016 et j’ai de nouveau cessé de dormir jusqu’au mois d’août 2017. Je suis encore allé à l’hôpital pendant cinq jours et ils ont temporairement restauré mon sommeil en ajoutant un troisième médicament (doxypine). Les médicaments ont cessé de fonctionner après deux semaines. Je n’ai pas dormi une seconde depuis lors. Je me couche et me repose mais je suis absolument positif Je ne dors pas du tout. Je ne suis pas dérangé ou fou, au cas où vous vous poseriez la question, j’étais avocat pendant 20 ans.
 
effets secondaires
 
« Il a du mal à se concentrer, à mémoriser, surtout à court terme. Il peine à lire. En fait, Gilles écoule souvent ses journées à regarder des vidéos sur internet. Impossible de travailler, voire de sortir de chez lui. Il angoisse. Il vit du RSA.
 
Propecia, Proscar, (finastéride) : Traitement contre la chute de cheveux
Effets secondaires de propercia : impuissance, dysfonction érectile, baisse de libido, dépression, cancer de la prostate, suicide
PROPECIAHELP effets secondaires info & forum
 
propecia
Parmi ceux qui souffrent de ces effets, on ne sait pas combien seront impuissants à vie
 
 
A ce jour au moins 5 hommes se sont suicidés, conséquence directe de prendre la pilule contre la perte de cheveux, le Propecia (finastéride). Sur ce site , nous vous montrerons la dévastation totale causée par cette prétendue inoffencive drogue propecia.. Vous pouvez lire des histoires de leurs proches, des vidéos et des podcasts en ligne, à partir de la plupart des familles des victimes. Le fabricant de ce médicament est Merck. C’est une compagnie pharmaceutique corrompu qui c’est démontré au fil des ans pour le commerce des vies humaines pour le gain financier !!!
 

Témoignage

Témoignage : Au bout de cinq mois, il aurait perdu toute libido et plongé dans un état apathique chronique. "C'est une sensation de vide vraiment atroce. Comme si ma vie s'était arrêtée il y a huit ans et que j'étais en permanence en attente que ça revienne. Le fait de ne pas pouvoir avoir d'acte sexuel est quasiment secondaire tellement c'est difficile", résume l'homme qui ajoute avoir parfois des pulsions suicidaires.

Témoignage

Témoignage

Témoignage

Témoignage

Témoignage

Témoignage

Danger !

Ajouter un commentaire

 
×